FAQ / Contact

Foire aux Questions

Comment fonctionne la recherche des composants, la recherche INCI ?

Saisissez le mot entier ou seulement les premières lettres

Pour les CI : notez CI, suivi du premier chiffre sans espace entre les deux

Chaque terme INCI (= chaque composant), que vous trouvez dans la banque de données, est accompagné d'une appréciation, d'un smiley allant de « très bien » à «déconseillé ».

  • Pour chaque composant est indiquée sa fonction principale (soin de la peau, constituant de film, conservateur, etc.) et sa nature: végétale, chimique, minérale, animale ou biotechnologique. Certains composants peuvent être de plusieurs natures. On trouvera “provenance diverse”.
  • Quelques ingrédients cosmétiques comme les silicones et les paraffines obtiennent une évaluation nuancée. Ainsi les silicones sont bien supportées par la peau mais peu défendables pour des raisons écologiques. C'est pour cela qu'elles ont obtenu la note écologique «insuffisant». Quant aux paraffines, composants de base encore très fréquemment utilisés, elles ne causent pas de dommages écologiques mais n'ont pas de propriétés soignantes pour la peau. Ceci explique pourquoi lesdites paraffines, tout comme les matières proches des composants issus d'huiles minérales, sont spécifiquement classifiés comme « insuffisants ».
  • Quant aux composants végétaux comme par exemple l'aloe vera (Aloe Barbadensis) ou le jojoba (Simmondsia Chinensis), ils apparaissent différemment dans la déclaration selon qu'ils soient présents sous forme d'huile, d'extrait, de poudre, ou autre. Ainsi, un ingrédient provenant de l'amande peut apparaître sous les dénominations: Prunus Amygdalus Dulcis Extract, Prunus Amygdalus Dulcis Meal, Prunus Amygdalus Dulcis Oil, Prunus Amygdalus Dulcis Protein oder Prunus Amygdalus Dulcis Seed Extract.
    Dans cette banque des données INCI, vous trouvez toujours le terme botanique de base pour les ingrédients d'origine végétale et l'indication que la mention identique a été attribuée à toutes les variantes.

    Exemple :
    Prunus Amygdalus Dulcis est valable pour toutes les appellations INCI commençant par « Prunus Amygdalus Dulcis». De même, des ingrédients utilisés sous des formes diverses ayant obtenu la même appréciation sont suivis d'une mention identique.

    Exemple :
    PEG- est valable pour tous les termes INCI commençant par «PEG», quel que soit le chiffre qui suit ou la composition du mot.
  • La majorité des composants ayant obtenu une appréciation négative est suivi de l'indication «voir ... », par exemple «voir les composés d'aluminium» ou «voir les composés organo-halogénés». Dans la rubrique «substances à risques», vous trouverez des informations détaillées qui expliquent pourquoi une appréciation négative a été attribuée.

Je ne trouve pas l'INCI qui apparaît sur mon produit

Merci de vérifier à deux reprises et de respecter les consignes suivantes avant de nous contacter :

Saisissez le mot entier ou seulement les premières lettres

Pour les CI : notez CI, suivi du premier chiffre sans espace entre les deux

La liste INCI est actualisée de manière régulière, il se peut que certains composants INCI ne soient pas encore répertoriées au moment où vous faites votre recherche INCI sur le site, l'industrie des cosmétiques par exemple développe en permanence de nouveaux composants.

Questions concernant des produits, des marques ou des conseils de soin

Le site la vérité est un site d'information indépendant et n'est pas en mesure de donner des conseils personnalisés. Le site n'est pas en mesure de répondre à des questions du type « Que pensez-vous de cette marque, de ce produit», «j'ai un problème de peau spécifique» ou « je cherche une coloration qui convient à mon cas» « merci de m'indiquer quelle marque est la meilleure pour mon enfant».

La recherche INCI vous permet par contre de faire une recherche détaillée sur les composants et d'évaluer ainsi vos produits, les sujets régulièrement abordés sur le site permettent également d'approfondir les sujets et vous donneront des pistes précieuses pour faire des choix de consommateurs éclaires.

Sur quelle base se fait l'évaluation des composants ?

https://www.laveritesurlescosmetiques.com/themen2014_10.php

  • Evaluer la composition chimique d'un composant est un processus complexe, qui prend du temps pour une grande partie des matières premières. L'un des principaux problèmes est le suivant : il n'existe pas de résultat d'un seul bloc. Généralement on ne peut pas non plus se baser sur une seule étude globale, qui serait sans équivoque. Beaucoup de composants utilisés en cosmétologie ne sont que partiellement étudiés.
  • Si par exemple le SCCS (Comité de Conseillers Scientifiques de la Commission Européenne) s'interroge sur certaines matières premières, l'industrie doit impérativement fournir les études, dont elle dispose. Mais le problème est le même pour les études présentées provenant de laboratoires différents et difficilement comparables à d'autres. Les recherches sont faites selon diverses méthodes, à partir d'autres interrogations de départ, avec des dosages différents, etc. Par conséquent, les données recueillies peuvent généralement être interprétées de manière très différentes. Certaines études posent plus de questions qu'elles n'apportent de réponses. C'est le cas, par exemple, quand d'autres études contredisent leurs résultats.

Il y a toujours de nouvelles conclusions  

Avec la multitude de composants existants, le processus d'évaluation des risques est un travail en continu, étant donné que d'autres études et de nouvelles connaissances se rajoutent au fur et à mesure. Les évaluations des composants dans mes livres et d'autres publications sont basées sur une analyse permanente de différentes sources et appuyées par les connaissances approfondies de l'expert en cosmétologie. Cette connaissance approfondie inclut également toutes les connaissances autour des composants chimiquement très réactifs, que l'on retrouve également dans les produits cosmétiques. Etant donné que personne ne connaît les caractéristiques, particularités et sensibilité de la peau de chaque individu, des composants chimiquement très réactifs représentent un réel risque. En interaction avec d'autres substances de synthèse hautement réactives, ces composants peuvent déclencher des effets que l'on peut difficilement évaluer en amont. Car la peau n'est pas seulement en contact avec des produits cosmétiques, mais avec un grand nombre d'autres substances de synthèse.

  • Que certaines substances soient susceptibles de développer des nitrosamines (qui sont cancérigènes) est bien connu, il suffit d'étudier les conclusions des études du SCCS. De telles substances ne sont pas interdites pour autant. La raison est simple: la législation précise que c'est le devoir du fabricant d'éviter que ces nitrosamines se forment. Et c'est bien là que se trouve le problème : les autorités démasquent régulièrement des produits qui ont des taux de nitrosamines trop élevés. Tant que ces substances seront autorisées, le consommateur restera exposé à ce risque. C'est la raison pour laquelle ce type de substances reçoit une évaluation défavorable. Il est indispensable, de toujours avoir l'oeil sur ces différentes sources.

Les plus importantes, qui sont régulièrement interrogées sont par exemple les suivantes : l'institut allemand d'évaluation des risques le BFR (Bundesinstituts für Risikobewertung), la liste du taux MAK (pour concentration maximale sur le lieu de travail), les nombreuses évaluations européennes (SCCS) ou publications de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) et autres publications internationales. Une autre source importante pour l'évaluation des risques allergiques, est le travail de la Fédération pour l'Information des Cliniques Dermatologiques (Informationsverbund Dermatologischer Kliniken, IVDK). Le IVDK centralise ses activités à l'institut dermatologique de l'Université de Göttingen où se trouve son siège. Elle dispose de la plus importante banque de données concernant les allergies. 40 cliniques dermatologiques d'Allemagne, d'Autriche et de Suisse appartiennent à cette fédération, qui a rassemblé depuis sa création des informations sur 90 000 patients allergiques, et teste environ 10 000 nouveaux patients chaque année. Le système de veille de l'IVDK permet de donner rapidement et efficacement l'alarme.  

  • Finalement, les évaluations de composants sont le résultat d'un processus complexe où l'on examine avec soin toutes les implications. Ce qui veut dire que l'on se trouve souvent face à des études avec un résultat contradictoire, dans ce cas on peut seulement évaluer de manière pondérée le risque potentiel que représente la substance. Les conclusions que j'avance en partant des informations dont je dispose, sont très souvent en désaccord avec les conclusions législatives européennes.
  • Je m'oppose par exemple à un grand nombre de composants que les autorités compétentes estiment sans risque, dans le cadre d'un certain dosage. Ce qui me conforte dans mes convictions, c'est que ces dernières années, un grand nombre de composants comme par exemple les phtalates, certains filtres UV de synthèse, des colorants capillaires étaient considérés comme «sûrs». Finalement on s'est aperçu que ce n'était pas du tout le cas.

Je retrouve pas la marque ou le produit exact que j'utilise dans les tests produits

Il s'agit de tests produits, choisis de manière aléatoire. Aucun test produit, même ceux des magazine spécialisés dans les tests produits peut prétendre tester TOUS les produits disponibles sur le marché. Pour les tests produits, nous choisissons des produits disponibles sur le marché, dans différents réseaux de distribution.

Questions concernant la commercialisation ou la vente de produits

Ce site est une source d'information au sens large et s'adresse au grand public, à la presse et bien sûr également aux professionnels : revendeurs, acteurs de la filière cosmétique, etc.

Par contre nous ne sommes pas en mesure de répondre à des questions de commercialisation de produits ou donner des conseils professionnels spécifiques, sur la formulation, la vente de vos produits ou votre parcours professionnel.

Un produit présenté dans les tests produits il y a deux ans a changé de composition depuis

Encore une fois, il s'agit de tests produits, choisis de manière aléatoire. Les compositions des produits peuvent changer, même une gamme entière peut changer d'orientation d'une année à l'autre et choisir de supprimer ou de rajouter certains composants, par exemple. Aucun site ou magazine de consommateur actualise en permanence ces changements, ce serait un travail gigantesque, à faire en continu. Et les articles ne sont pas supprimés à la simple demande des fabricants qui expliqueraient que les formules aient changé de formulation depuis la parution du test. Le test produit reflète par contre «l'image exacte du moment», les tests sont clairement datés.

Ensuite, vous pouvez bien sûr vérifier la composition actuelle du produit, grâce à la fonction de recherche INCI.

 

Vous n'avez-pas trouvé la réponse à votre question

IMPORTANT : le site “La Vérité sur les Cosmétiques” est un site d'information indépendant. Nous ne sommes pas en mesure de donner des conseils personnalisés
(du type “Que pensez-vous de cette marque, de ce produit”, “j'ai un problème de peau spécifique” ou “je cherche une coloration qui convient à mon cas”, “merci de m'indiquer quelle marque est la meilleure pour mon enfant”).

Recopiez le code* :

Vous voulez m'offrir un café ? Ou soutenir le projet régulièrement ?

Pour soutenir mon travail de projet sur ce site d'information (gratuit),
vous avez la possibilité de me payer un café -bio et équitable bien sûr - via Paypal,
ou faire un don régulier par Tipee.

Toute contribution, même ponctuelle ou symbolique, sera la bienvenue… Merci !

Soutien régulier

 

 

eBook La Cosmetique bioLVSLC - Votre publicite sur ce site - 130x240
LVSLC - Votre publicite sur ce site - 316x130Antonin B.LVSLC - Votre publicite sur ce site - 130x130