Mademoiselle-Bio - zero dechet - 130x240LVSLC - Votre publicite sur ce site - 130x240Mademoiselle-Bio - anti-imperfection - 130x240

INCI : Dioxyde de titane / Titanium Dioxide (CI 77891)Retour liste

Évaluation :

Fonction

Colorant, filtre UV

Origine

minérale, évaluation en fonction de son utilisation (sous forme de "nanoparticules" ou pas)

Remarques/Informations supplémentaires/Restrictions

Dans les cosmétiques, ce composant est généralement utilisé en tant que filtre minéral pour sa capacité à réfléchir, disperser et absorber les rayons ultra-violets (UV). Son utilisation en cosmétique (même en cosmétique naturelle et bio) est donc tout à fait répandue, le dioxyde de titane étant principalement utilisé comme filtre minéral dans les produits solaires ou pigment dans les produits de maquillage.  *********************************************

D’où vient la controverse, alors ? La méfiance envers le composant vient du fait que le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) ait classé le dioxyde de titane parmi les composants potentiellement cancérogènes pour l’homme (catégorie 2 B). En effet, l’étude du CIRC évoque un risque cancérogène du dioxyde de titane sous forme de poussières inhalées par les poumons (sous forme aérienne, en suspension). L’inhalation intensive de dioxyde de titane type « poudre libre » peut donc poser problème et nécessite des mesures de protection, notamment pour les travailleurs exposés aux fines particules de ce composant.  *************************************************** Et le dioxyde de titane en tant qu’additif alimentaire ? Il s’agit d’une thématique liée à l’ingestion de dioxyde de titane (en tant qu’additif alimentaire; E 171) sous forme de nanoparticules, qui peut s’avérer problématique sur le long terme. Ce qui pose donc problème c’est l’absorption de ce composant sous forme de nanoparticules, dans les bonbons, par exemple. Une étude, celle de l’INRA de 2017 p.e. porte sur le dioxyde de titane en tant qu’additif alimentaire E171/ (=nanoparticules), très présent dans les confiseries, etc. Son utilisation sous forme d’additif alimentaire sera interdite dès le 01/01/2020. *********************************************

Utilisation en cosmétique : L’application cutanée de crèmes contenant du dioxyde de titane, quant à elle, n’est pas mise en cause par ces études, ce qui pose problème, c’est l’inhalation massive de poussières de dioxyde de titane, son ingestion en tant qu’additif alimentaire et non sa simple présence dans une formulation de crème. Ce qui pourrait éventuellement poser problème aussi, c’est la présence de ce composant sous forme de nanoparticules dans les crèmes, sans problème pour la peau saine (étude EU NanoDerm*), d’autres études se penchent sur la problématique que des produits contenant des nanoparticules pourraient avoir sur les peaux endommagées, mais selon les dernières études il semblerait que la barrière de protection reste intacte et que les substances ne dépassent pas l’épiderme. Affaire à suivre… ****************************************************************************** Restrictions/ cosmétiques : En tant que filtre UV, il est limité à un dosage de 25% du total de la formule (conventionnelle ou bio). ********************************************* Sources dans l’article suivant, consultable sur le site : https://blog.laveritesurlescosmetiques.com/dioxyde-de-titane-cosmetiques-controverse/

Évaluations

très bien

bien

satisfaisant

passable

insuffisant

déconseillé

suivant origine

Mademoiselle-Bio - zero dechet - 316x130Mademoiselle-Bio - anti-imperfection - 130x130Mademoiselle-Bio - routine cuir chevelu - 130x130Mademoiselle-Bio - anti-imperfection - 316x130