Retour liste articles

 

Toppic

 

1 1 1
  Cosmétiques : Les sujets  
   
1 1 1

octobre 2010

Échange avec Corine de Farme :

Dans quelle mesure les conservateurs sont-ils problématiques?

 

En septembre, dans la rubrique « Flop cosméto du mois », j'avais présenté les « Lingettes Rafraîchissantes » de Corine de Farme, que je critiquais surtout du fait de la présence des conservateurs Chlorphenesin et Methylisothiazolinone. Vous trouverez les appréciations concernant ce produit en allant sur le flop actuel de mon site, puis en déroulant la page suivante jusqu'en bas. Corine de Farme a répondu en m'envoyant ses réactions face à ma critique. Je ne voudrais pas vous priver de ses arguments – ni des raisons que j'ai de critiquer les deux conservateurs.

 

La position de Corine de Farme

 

Bonjour Mme Stiens,

Les deux substances que vous pointez du doigt sont principalement la Chlorphenesin et la Methylisothiazolinone. Ces deux molécules utilisées comme conservateur ont pour but de protéger le produit contre toute contamination éventuelle par les microorganismes (Levures, moisissures, bactéries). Elles sont incorporées respectivement à 0.09% et 0.00855% dans le produit fini.

  • Le Parlement Européen a fixé un seuil maximal d’utilisation égal à 0.3% pour la Chlorphenesin et 0.01% pour la Methylisothiazolinone. Ces seuils ont été fixés suite à de nombreuses études toxicologiques.
  • Comme vous pouvez le constater nos pourcentage d’utilisation sont inférieurs car nous les avons optimisé pour en introduire la quantité juste nécessaire dans la formule.
  • Ces conservateurs sont donc autorisés et ont été déclaré comme étant sans danger pour la santé humaine à ces pourcentages. En effet ces molécules prises une par une à forte concentration peuvent être irritantes et entrainer une sensibilisation au contact de la peau.
  • Dans le cas présent ces molécules ne sont pas en contact direct avec la peau car elles font parties d’un mélange appelé produit cosmétique. C’est l’association des ingrédients qu’il faut prendre en compte et non les molécules séparément.
  • Nos formules sont développées pour assurer la meilleure tolérance au consommateur. Pour cela nous travaillons avec un toxicologue indépendant qui valide les tests de tolérance très poussés que nous réalisons, tel que l’étude du pouvoir sensibilisant d’un produit selon la méthode de Marzulli-Maibach. (Test nécessaire pour pouvoir revendiquer « Hypoallergénique »)
  • Ce test a été réalisé sur 50 personnes à peau sensible pendant 6 semaines selon un protocole standardisé. Il a donné la conclusion suivante : « Dans les conditions de cette Étude le produit Lingettes rafraichissantes s’est avéré non irritant et non sensibilisant. » Ce test nous permet de démontrer l’absence de réaction allergique sur une population statistique, le produit peut alors présenter la mention « Hypoallergénique ».
  • L’expert toxicologue prend en compte chaque ingrédient, puis chaque test de tolérance réalisé sur la formule afin de réaliser l’évaluation de sécurité du produit. Cette analyse complète nous permet de mettre le produit sur le marché en toute sécurité.

 

Cordialement,

L'Équipe du laboratoire de formulation de Corine de Farme

 

 

Ma réponse: dans le doute, opter pour la sécurité

  • C'est exact: les conservateurs employés par Corine de Farme sont autorisés. Si cela n'était pas le cas, le produit ne pourrait être mis en circulation (sur le marché).
  • Le fait que les conservateurs soient autorisés ne signifie pas pour autant qu'ils ne soient pas problématiques. C'est justement tout le débat depuis des années.
  • Comme Corine de Farme le dit elle-même, ces deux conservateurs ne peuvent être utilisés qu'en quantités minimes. L'un d'entre-eux le Methylisothiazolinone, en très infime quantité même: 0,01 %. Seulement 0,01 %, cela montre bien que cette substance présente un potentiel de dangerosité important. Et je me pose une question importante: pourquoi utiliser de telles substances si on peut faire autrement ? Voir l'exemple ci-dessous.
  • Corine de Farme indique que ces deux produits sont employés en quantité inférieure (à la quantité autorisée). Ceci va également de soi puisqu'il est préconisé que de tels produits ne doivent être autorisés qu'en fonction de la quantité nécessaire.
  • Il est tout à fait normal qu'une évaluation toxicologique ait été faite (puisque la loi l'impose). Elle doit être effectuée pour tous les produits cosmétiques, qu'ils soient conventionnels, bios ou naturels.
  • S'il est vrai qu'un test sur 50 personnes, c'est mieux que sur 20 personnes (ce que prescrit la loi), pour un test d'allergie réellement parlant, on aurait besoin d'un nombre de personnes encore bien plus important.
  • On peut prendre comme élément de comparaison la série PUR de Logona, pour peaux très sensibles. Elle a été testée cliniquement sur 200 personnes, ce qui n'est pas rien. Parmi elles, il y avait 83 personnes allergiques. Et malgré tout cela, la gamme n'est pas pour autant qualifiée d'« hypoallergénique ».
  • D'ailleurs, en ce qui concerne la mention « hypoallergénique », la Fédération Allemande de l'Industrie Cosmétique (IKW) indiquait déjà en 1995 que: « vanter des produits grâce à la mention 'hypoallergénique' présentait le danger d'induire les consommateurs en erreur ».
  • Pourquoi est-ce que Corine de Farme utilise des conservateurs que je critique? Son argument est que « ces conservateurs sont autorisés et ont été déclarés comme étant sans danger pour la santé humaine, pour ces pourcentages ».
  • Mon principe est que dans le doute, il faut toujours opter pour la sécurité. Le fait qu'une substance soit déclarée non nocive si elle ne dépasse pas un certain pourcentage ne signifie pas pour autant qu'elle l'est et qu'il faille y exposer le consommateur.

Pourquoi être exposé à un conservateur dont on peut totalement se passer?

La preuve en est la composition de ces lingettes démaquillantes sans conservateur:

 

 

1 1 1
  Logona : Lingettes démaquillantes Bio-Aloe + Bio-Rose
 
 
Logona : Lingettes démaquillantes Bio-Aloe + Bio-Rose Spacer
   
  INCI
keine Wertung Aqua (Water)
1 - sehr gut Rosa Damascena Flower Water* (eau de rose bio)
1 - sehr gut Aloe Barbadensis Leaf Juice* (jus d'aloe vera bio)
1 - sehr gut Glycerin (hudratant végétal)
keine Wertung Parfum (huiles essentielles)
1 - sehr gut Polyglycerin-10 Laurate (à base naturelle, épaississant)
1 - sehr gut Sodium PCA (hydratant à base naturelle)
1 - sehr gut Melissa Officinalis Leaf Extract* (extrait de mélisse bio)
1 - sehr gut Hamamelis Virginiana (Witch Hazel) Extract* (extrait d'hamamélis bio)
1 - sehr gut Rosa Damascena Flower Extract* (extrait de rose bio)
1 - sehr gut Sodium Lactate (soin de la peau, à base naturelle)
1 - sehr gut PCA Ethyl Cocoyl Arginate (à base naturelle, gélifiant, agent actif)
1 - sehr gut Lactic Acid (acide lactique)
keine Wertung Plus les composants des parfums naturels utilisés
*de l'agriculture biologique contrôlée
 
1 1 1

 

  • Ces lingettes démaquillantes ne contiennent aucun conservateur de synthèse. Elles sont faites uniquement de produits totalement naturels (tous de qualité bio) et d'ingrédients provenant de produits naturels.

 

 

 

 

 

www.laveritesurlescosmetiques.com Ce qui est vraiment bon pour la peau et les cheveux © Copyright 2010 Rita Stiens