Retour liste articles

 

Toppic
1 1 1
  Cosmétiques : Les sujets  
   
1 1 1
Protection des UVA : vérifiez la présence du logo normalisé UVA– surtout pour les produits naturels et bios!

Les indications comme „UVB-UVA“ sont monnaie courante sur de nombreux produits de protection solaire. Mais, en règle générale, ceci ne signifie pas qu'ils vous assurent la protection solaire recommandée par l'UE.
En préparant la comparaison des produits solaires, je me suis souvent interrogée sur les différentes indications concernant les UVA qui figuraient sur les emballages des produits. J'ai remarqué que seuls de très rares produits certifiés naturels ou bios portaient le logo UVA normalisé. Ce „logo UVA“ se présente ainsi:

UVA

Les lettres „UVA“ doivent toujours se trouver dans un cercle. Le cercle et les lettres peuvent être de couleur – mais seule la forme ronde présentée ci-dessus est officielle. Ce logo résulte d'un accord entre la Commission Européenne et la COLIPA, l'interprofessionnelle de l'industrie cosmétique européenne.
Les seules mentions écrites „UVA/UVB“ ne suffisent pas à garantir la protection contre les UVA préconsisée par l'UE!

1 1 1
 
Comment les rayons agissent sur la peau

Toute personne prenant un bain de soleil s'expose à des rayons ultraviolets B à ondes courtes et des rayons ultraviolets A à ondes longues. Qu'entend-on par rayons UVA, voireUVB?
 
1 30 1

Pourquoi si peu de produits solaires certifiés portent-ils le logo UVA normalisé?

La Commision Européenne détermine le niveau de protection anti-UVA recommandé dans les produits solaires. On lit dans la recommandation correspondante: « Les résultats des recherches scientifiques indiquent que certaines lésions biologiques de la peau peuvent être évitées, voire réduites, si l'indice de protection représente au moins 1/3 de l'indice mesuré par la méthode d'essai du facteur de protection solaire. »
• Une telle protection anti UVA est relativement facile à obtenir par des filtres UV chimiques. Par contre, cela demande un effort assez important de recherche et développement si l'on veut utiliser des moyens naturels, c'est à dire minéraux.

 

Irritant: Quand „UVA“ est indiqué, mais qu'il n'y a qu'une faible protection UVA

Une certaine protection contre les UVA est toujours présente dans un produit minéral, mais elle n'atteint pas la proportion d'un tiers exigée par l'UE.
Comment savoir quelle est la protection offerte par un produit? Malheureusement, les méthodes de mesure autorisées sont très diverses. La meilleure méthode - car la plus exigeante - est la méthode in-vitro, recommandée par la COLIPA. Elle consiste à faire un test en laboratoire.

  • La méthode PPD (Persistent Pigment Darkening), elle aussi autorisée, donne des taux de protection UVA plus élevés. Mais elle est moins fiable que la méthode in-vitro recommandée par la COLIPA.
  • Quand un fabricant teste son produit par la méthode COLIPA et obtient une protection d'1/3, cette protection anti-UVA peut être considérée comme très bonne. Mais dans les faits, l'acheteur ne peut malheureusement pas savoir quelle méthode a été utilisée. Par contre, il peut se référer au logo UVA normalisé. Les autres mentions, UVA-UVB ou autres, ne sont pas du tout fiables. Elles peuvent cacher une protection anti-UVA très faible!

 



lu m ru