Retour liste articles

 

Toppic
 
1 1 1
  Cosmétiques : Les sujets  
   
1 1 1
» Les crèmes de jour anti-âge :
Plutôt une crème solaire qu’une crème de jour

L’été est derrière nous. Pourtant nombreux sont ceux qui continuent à s’appliquer de la crème solaire le matin en utilisant leur crème de jour pour s’embellir. Pourquoi ? Parce que de nombreuses crèmes anti-âge contiennent une forte dose de filtres solaires. Il s’agit exactement des mêmes filtres UV de synthèse que ceux employés dans les crèmes solaires. Est-ce vraiment bon pour la santé de la peau ?

  • Pour les animaux, c’est d’ailleurs fatal car les filtres solaires sont régulièrement testés lors d’études sur des animaux en raison de leur danger potentiel (voir plus bas).
Qu’est-ce qui se cache derrière un IP15 ou un IP18 ?

Sur certaines crèmes est indiqué en tout petit « IP15 » ou « IP18 », pour d’autres produits, l’utilisatrice ne sait même pas qu’ils contiennent des filtres UV de synthèse comme ‘arme’ anti-âge. En général il est question d’une légère « protection UV ». Que cela cache-t-il ? Les courriers que je reçois me montrent que nombreux sont ceux qui ne savent pas que ces filtres sont les mêmes filtres de synthèse utilisés dans les crèmes solaires (voir exemples plus bas).

En utilisant une crème anti-âge avec un indice 15 ou 18 on pourrait aussi bien utiliser directement une crème solaire comme crème de jour ou utiliser une crème de jour normale (sans protection UV) sous une crème solaire.

Les filtres UV maintiennent-ils la jeunesse de la peau ?

Il est vrai que la lumière solaire est un facteur de vieillissement de la peau. Si on se couvrait toujours de la tête aux pieds, la peau resterait plus jeune. La lumière est pourtant aussi un élixir de vie. Elle nous est essentielle comme l’air pour respirer.
• Nous avons absolument besoin de la lumière solaire pour produire de la vitamine D dans notre peau. Selon de nombreux experts une carence en vitamine D est responsable de nombreuses maladies chroniques et de troubles dépressifs.

1 1 1
 
LSF
Un indice 18 signifie 93,3% de protection solaire

« Indice 18 », on a l’impression que c’est peu. C’est pourtant beaucoup car les indices élevés sont trompeurs, un indice 18 atteint déjà une absorption UVB de 93,3%. Entre un indice 18 et 40 il n’y a qu’une différence de 2,2% (voir schéma).
 
1 30 1

La différence entre la théorie et la pratique

En théorie l’isolation de la peau contre le soleil est un concept qui se défend bien. Et dans la pratique ? Dans la pratique cette isolation est un moyen risqué avec des effets secondaires. A ce jour toutes les question décisives sont sans réponses.
• Une protection permanente contre la lumière à l’aide de filtres UV de synthèse permet-elle à un être humain de paraître plus jeune après plusieurs années ? Personne ne peut répondre à cette question car il est impossible de tester doublement une même femme : une fois de nombreuses années avec crème à filtre UV et une fois sans crème à filtre UV.
La lumière n’est qu’un facteur de vieillissement parmi de tant d’autres. Selon les experts, nous pouvons influencer sur 40% des processus de vieillissement. Par quels moyens ? En tout premier lieu, et bien avant tous les autres par une alimentation saine, de l’activité physique, une bonne hygiène de vie, une vision de la vie positive et un renoncement conséquent aux bains de soleil.
• En suivant ces points on fait beaucoup pour le maintien de la jeunesse de sa peau. Si l’on ne suit pas ces consignes, on ne pourra pas compenser les effets avec des cosmétiques car la peau tire sa force et sa nourriture de l’intérieur.
• Personne ne peut dire exactement si une dose élevée de filtres UV et une isolation du soleil quotidienne ne peut avoir l’effet exactement inverse, c’est-à-dire endommager la peau et même la faire vieillir prématurément. Sans parler des possibles conséquences graves sur la santé…
• Mon avis : avec les crèmes à filtre UV de synthèse utilisées tout au long de l’année, les êtres humains deviennent des cobayes. Personne ne sait s’il y a plus de dommages que de bénéfices mais on le fait quand même.

Les bains de soleil excessifs sont dangereux, la lumière ne l’est pas

• De quoi s’agit-il exactement ? Faire le plein de soleil en été ou au solarium accélère le vieillissement de la peau et peut se révéler mauvais pour la santé. Lorsqu’on s’expose de manière prolongée à un ensoleillement intense, il faut se protéger avec des crèmes solaires.
• Il serait beaucoup plus favorable pour la santé et le maintien de la jeunesse d’éviter totalement de « griller » en plein soleil et de profiter de sa lumière à l’ombre.

Le rapport bénéfice attendu et potentiel risque/pollution des filtres solaires de synthèse est-il au moins moyennement acceptable ?
Cette question se pose d’autant plus que le nombre de personnes allergiques est en constante augmentation.
• Tous les filtres UV de synthèse n’étant pas problématiques au même degré, ce serait déjà un gain important si les fabricants évitaient d’en utiliser certains. Ce sont pourtant les filtres les plus décriés depuis des années qui sont les plus utilisés.

A la suite, des exemples de produit :
Les filtres UV dans le lait maternel, l’action hormonale, la mort du corail – risques et effets secondaires des filtres UV chimiques

Prochainement : une grande comparaison de crèmes anti-âge

 

Crème anti-rides Produit de protection solaire
1 1 1
  Vichy :
Liftactif Retinol HA

 
 
   
  INCI
6 Aqua
6 Octocrylene (FPS)
6 Glycerin
6 Cyclohexasiloxane
6 Ethylhexyl Salicylate (FPS)
6 Butyl Methoxydibenzoylmethane (FPS)
6 Dimethicone
 
 
1 1 1
1 1 1
  Vichy:
Capital Soleil Ultra, Protection IP 60

 
 
   
  INCI
6 Aqua/Water
6 Cyclopentasiloxane
6 Isononyl Isononanoate
6 Octocrylene (FPS)
en 10ème et 11ème position de la liste INCI :
6 Butyl Methoxydibenzoylmethane (FPS)
6 BIS-Ethylhexyloxyphenol Methoxyphenyl Triazine (FPS)
en 18ème, 19ème et 22ème position de la liste INCI encore :
6 Drometrizole Trisiloxane (FPS)
6 Ethylhexyl Triazone (FPS)
6 Terephthalylidene Dicamphor Sulfonic Acid (FPS)
 
1 1 1

VICHYA propos du produit
Comme le montrent la photo et la publicité (ci-dessous) ce produit est totalement orienté sur l’agent actif rétinol HA. Pourtant les agents actifs principaux de cette crème anti-âge, avec son IP 18, sont un mélange puissant de filtres UV chimiques.
• Le premier (octocrylène) vient déjà en première position de la liste INCI (après l’eau). Ce qui signifie : ce filtre solaire est l’ingrédient le plus utilisé (après l’eau) dans cette crème.
• Une étude japonaise sur des cultures de cellules a démontré que l’octrocrylène fait partie des filtres solaires qui occasionnent des variations hormonales non souhaitées et inquiétantes.
• Le deuxième filtre solaire n’est pas inquiétant (en 5ème position de la liste INCI).
• Le troisième (butyl methoxydibenzoylméthane) fait également partie des filtres solaires avec un impact hormonal.
Comme le montre la comparaison avec le produit de droite, un produit de protection solaire, dans cette crème anti-rides des filtres UV sont utilisés de la même manière que dans une crème solaire. En premier lieu est utilisé le filtre UV chimique octocrylène.
• Le fait que ce soient les mêmes filtres solaires qui sont utilisés dans les crèmes anti-rides et les crèmes solaires est inévitable.
• Les substances pouvant être utilisées comme filtres UV sont déterminées par le décret de cosmétique de l’UE. Où qu’ils soient utilisés, les filtres UV chimiques font toujours partie du même assortiment.

1 1 1
 
Vichy

L’élément le plus important, le mélange détonant de filtres UV chimiques, paraît minime

La publicité prône ce qui en fait n’est contenu qu’en toute petite quantité dans le produit : le rétinol et l’acide hyaluronique. Pourtant cette publicité ressemble à beaucoup d’autres. Ce sont toujours les mêmes moyens qui sont employés : une exagération sans limite et des formulations malignes.


• Dans les formulations les plus malignes c’est le mot „comme“ qui joue le premier rôle. „Une peau « comme «repulpée » : avec une telle formulation on s’en sort bien juridiquement. « Comme repulpée » sonne très prometteur, mais ne veut rien dire du tout.
• Dans cette publicité les ingrédients qui jouent vraiment un grand rôle ne sont absolument pas cités.
• Nous y trouvons tout d’abord la glycérine. Elle est utilisée par quasiment tous les fabricants car elle a une action importante sur l’hydratation de la peau et agit ainsi sur son élasticité (action anti-rides).
• Une place centrale est occupée par le mélange puissant de filtres UV chimiques. Dans cette publicité ils sont intelligemment camouflés dans l’expression rides „préprogrammées“. Ceci peut seulement vouloir dire qu’une isolation des rayons solaires empêche l’apparition de rides – une isolation à l’aide d’un mélange puissant de filtres UV de synthèse.

 
1 30 1

 

Crème anti-rides Produit de protection solaire
1 1 1
  L'Oréal:
RevitaLift

 
 
   
  INCI
En 12ème et 4ème position de la liste INCI :
6 Ethylhexyl Methoxycinnamate (FPS)
6 Drometrizole Trisiloxane (FPS)
 
 
1 1 1
L'Oreal

A propos du produit
Des échantillons offerts dans des magazines sont censés donner envie aux lectrices d’acheter le produit. Pour ce produit on promet une „nouvelle formule“. Il n’est dit aucun mot sur le fait que ce produit contient des filtres UV de synthèse. Le filtre UV majoritairement utilisé est l’ethylhexyl methoxycinnamate. Il s’agit d’un filtre qui est déjà massivement critiqué depuis des années.

1 1 1
  L’Oréal:
Crème solaire IP 30 active anti-rides

 
 
   
  INCI
6 Aqua
6 Octocrylene (FPS)
6 Glycerin
6 Propylene Glycol
6 C12-15 Alkyl Benzoate
6 Cyclopentasiloxane
6 Titanium Dioxide
6 Butyl Methoxydibenzoylmethane (FPS)
en 16ème et 22ème position de la liste INCI encore :
6 Drometrizole Trisiloxane (FPS)
6 Terephthalylidene Dicamphor Sulfonic Acid (FPS)
 
1 1 1

• L’ethylhexyl methoxycinnamate a développé une action hormonale pendant l’expérimentation sur des animaux. Il pénètre dans l’organisme via la peau et a pu être retrouvé dans du lait maternel.
• Ici aussi la comparaison avec un produit solaire à droite montre que des filtres UV de synthèse sont utilisés de la même manière que dans une crème solaire.

 

1 1 1
  Nivea Visage:
DNAge Renovateur Cellulaire

 
 
   
  INCI
6 Aqua
6 Glycerin
6 Ethylhexyl Methoxycinnamate (FPS)
en 8ème et 11ème position de la liste INCI :
6 Butyl Methoxydibenzoylmethane (FPS)
6 Phenylpenzimidazole Sulfonic Acid (FPS)
 
1 1 1
Nivea Visage
A propos du produit
Sur la première face de cet échantillon, l’on ne peut trouver aucune indication sur des filtres UV. Ce n’est que sur le dos du produit qu’on peut lire un petit « IP 15 » ce qui cache un mélange puissant de filtres UV chimiques.
• Le premier se trouve (après l’eau et la glycérine) déjà en 3ème position de la liste INCI. Ce filtre UV (ethylhexyl methoxycinnamate) a développé une action hormonale pendant l’expérimentation sur des animaux. Il pénètre dans l’organisme via la peau et a pu être retrouvé dans du lait maternel.
• Le deuxième filtre UV fait également partie des substances avec un impact sur l’activité hormonale.
• Le troisième filtre UV appartient à la catégorie ‘acceptable’.

 

1 1 1
  Diadermine:
Hydra-Protect Soin de jour

 
 
   
  INCI
6 Aqua
6 Octyl Palmitate
6 Propylene Glycol
6 Isopropyl Isostearate
6 Hexanediol
6 Glycerin
6 Octocrylene
en 12ème position (après l’eau) :
6 Butyl Methoxydibenzoylmethane (FPS)
 
1 1 1
Diadermine
A propos du produit
Comme souvent, c’est surtout le naturel qui est mis en avant sur le produit : ici il s’agit du thé vert.
• La réalité : les filtres UV de synthèse jouent un rôle bien plus grand que le thé vert. Le premier filtre UV vient (après l’eau) en 6ème position de la liste INCI. L’extrait de thé vert vient en 13ème position de la liste INCI, ce qui signifie que le produit contient significativement plus de filtre UV que de thé vert. Au moins l’indice de protection 4 se situe bien en deçà des indices 15 ou 18 pour lesquels est employé une haute dose de filtres UV de synthèse. Cependant, est-il bien utile de s’encombrer de filtres UV de synthèse pour un indice 4 ? Les filtres solaires de synthèse employés dans ce produit sont :
• L’octocrylène. Une étude japonaise sur des cultures de cellules a démontré que l’octrocrylène fait partie des filtres solaires qui occasionnent des variations hormonales non souhaitées et inquiétantes.
• Le deuxième filtre solaire (butyl methoxydibenzoylmethane) fait également partie des substances avec un impact sur l’activité hormonale.

Les filtres UV de synthèse : risques & effets secondaires

Les filtres UV de synthèse „transforment“ la lumière. Ils agissent sur et dans la peau par des réactions. Ces réactions chimiques ne sont pas sans laisser de traces sur la peau. C’est pour cette raison que les filtres UV ont souvent des effets secondaires importants, comme les allergies.

Des filtres UV dans le lait maternel, l’action hormonale, la mort du corail

  • Le renommé magazine allemand de défense des consommateurs Öko-Test a déjà démontré en 1998 la présence de certains filtres UV dans le lait maternel.
  • Des chercheurs issus de l’équipe de la scientifique Dr. Margret Schlumpf de l’université de Zurich ont démontré que de nombreux filtres UV parmi ceux les plus couramment utilisés entravent le développement normal des rats (apparition d’une activité hormonale anormale).
  • Comme les filtres solaires sont de plus en plus utilisés et qu’ainsi les risques de problèmes augmentent, ils sont depuis de nombreuses années testés sur des animaux. Une des raisons est que la puissante industrie cosmétique nie les résultats de ces études et refuse d’en tirer des conséquences. Le mot filtre UV est depuis devenu un synonyme pour expérimentation animale.
  • Le Dr. Schlumpf et Walter Lichtensteiger ont pu démontrer une action homonale de certains filtres UV par des cultures cellulaires et des expérimentations animales. Dans leur ouvrage publié en 2003 (»Kosmetika, Wirkungen und Umweltverhalten von synthetischen Parfümstoffen und UV-Filtern« Cosmétiques, actions et impacts sur l’environnement des parfums de synthèse et filtres UV) ils ont tiré l’attention sur le fait que nous sommes doublement exposés aux filtres solaires : par la peau et par l’alimentation, car „ces liaisons essentiellement lipidiques se retrouvent dans des aliments riches en graisses comme par exemple les poissons et le lait humain.“
  • Depuis l’UE lance également des études sur les substances hormonales utilisées en cosmétique. Le résultat : les filtres UV octyl methoxycinnamate et 4-méthylbenzylidencampher ont influé pendant l’expérimentation animale sur la production et la dégradation des hormones thyroïdiennes et ont ainsi entravé le bon fonctionnement de la thyroïde.
  • Une étude japonaise a également prouvé l’action hormonale du filtre UV octocrylène grâce à des essais cellulaires.
  • Un impact effrayant est décrit par des biologistes marins dans une publication publiée début 2008 : les scientifiques de l’université polytechnique d’Ancône en Italie ont pu clairement démontrer que les filtres solaires de synthèse mettent en danger les récifs de coraux du monde entier.
  • Les filtres UV chimiques qui se révèlent à ce niveau particulièrement problématiques sont l’ethylhexyl methoxycinnamate, benzophenone-3 et -4 ainsi que le methylbenzylidene camphor. Ce sont tous des filtres solaires qui sont également incriminés pour leur mauvais impact sur le système hormonal.





 

 

www.laveritesurlescosmetiques.com Ce qui est vraiment bon pour la peau et les cheveux © Copyright 2011 Rita Stiens